25/11/2005

Les herbes médicinales

Cette fois, quotidiennement, je vous parlerai des herbes médicinales répandues en Asie mais surtout en Chine.  La médecine naturelle chinoise a une longue tradition.  Des méthodes de diagnostic et les préparations à base d’herbes sont répertoriées depuis l’an 500 av. J-C.  La désignation « herbes » est trompeuse, car on utilise également des écorces, des racines, des graines, des feuilles et des champignons.  Les Chinois partent du principe que la santé réside en une harmonie parfaite entre le yin et le yang.  Il ne s’agit de rien d’autre, en cas de maladie, que de rétablir cet équilibre.  Ainsi il existe, selon eux, un lien étroit entre l’alimentation et les remèdes, auxquels sont attribués les qualités de « chaud », « froid » ou « neutre ».  Lorsque l’équilibre entre le yin et le yang est perturbé, la thérapeute cherche à en trouver la cause en observant son patient : son teint, ses yeux, sa langue, sa respiration et son pouls.  Il établit son diagnostic, rédige l’ordonnance et envoie son patient chez l’herboriste qui compose alors les remèdes.  Il est impératif de peser les ingrédients avec grande précision.  De verser la quantité d’eau bouillante exacte sur le mélange, de laisser infuser pendant une durée bien déterminée, et enfin de boire l’infusion au moment indiqué.  Les décoctions et les pilules des substances réduites en poudre sont aussi très employées.  En Occident, on connaît mal ces remèdes.  Prenez donc toujours conseil auprès d’un spécialiste.


15:48 Écrit par Touta | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.