14/11/2005

Remèdes exotique n°V

Ginseng

 

Le ginseng « ren shen » qui pousse en Chine, en Amérique, au Canada et en Corée, est un remède universel très coûteux (particulièrement le ginseng sauvage).  Même cultivée, cette plante a un coût de revient important en raison de sa longue période de croissance (5 à 6 ans).  Toutefois, les tentatives menées à l’institut polytechnique de Singapour pour réduire la période de maturation à quatre semaines ont récemment été couronnées de succès.  Avant de consommer du ginseng, on dit qu’il faut mettre l’organisme dans un état « neutre », par exemple en buvant des boissons à base d’orge.  Pour que l’effet soit optimal, il est  conseillé de ne pas boire de thé et  de ne consommer ni amarante, ni poisson, ni haricots ou radis trois jours avant et trois jours après l’absorption de ginseng.  L’effet de cette plante dure vingt-quatre heures.  Pour la cuisson, il faut utiliser des récipients en terre cuite ou en argile, ainsi que des cuillères en porcelaine, mais éviter tout ustensile en métal.  Le ginseng sauvage chinois ‘qui existe à présent également en culture ne s’obtient que sur prescription médicale.  On dit qu’il stabilise la circulation sanguine et qu’il calme les sens et l’esprit.  Rappelez-vous de ma phrase, « Non Stress, I Stress for you ».  Le ginseng américain pousse dans les régions tempérées des Etats-Unis et du Canada.  Il rafraîchirait l’organisme.  Le meilleur provient des forets du Vermont et de l’Etat de New York.  Le ginseng coréen est réputé fortifier les personnes âgées et affaiblies.  Il régulerait les liquides organiques et la chaleur corporelle, fortifierait le cœur et améliorerait les performances intellectuelles


13:07 Écrit par Touta | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je trouve que ton blog très joli et tes billets intéressants. Je reviendrais te lire avec plaisir

Écrit par : ginseng-coree | 11/09/2014

Les commentaires sont fermés.